À savoir...


Le massage est une pratique ancestrale régulière utilisée depuis des millénaires en Orient où il fait partie intégrante de l’hygiène de vie, au même titre que la méditation, l’exercice physique ou le soin apporté à sa nutrition.

Des bénéfices sur les plans physique et mental

Outre la profonde relaxation qu’il peut apporter en apaisant ou dénouant les tensions physiques, il agit sur le mental en favorisant la production de dopamine , sérotonine et ocytocine  (hormones du bien être et du plaisir). Il réduit le cortisol (hormone du stress) et l’adrénaline (hormone de l’anxiété), ce qui favorise un sommeil plus serein et profond. 

 

Par ailleurs, il redynamise la circulation sanguine et lymphatique, aide ainsi à l’élimination des toxines. Il relance la circulation énergétique de notre corps. Enfin, il assouplit également la peau et élimine les cellules mortes de celle-ci.

 

Plongé(e) dans des sensations positives, le mental décroche et le corps recharge ses batteries. Nous reprenons enfin conscience de notre corps. Un moment précieux ! 

Quelle est la bonne fréquence pour se faire masser ?

Voici la question qui m’est le plus souvent posée.

 

La réponse dépend de chaque individu. De son état de santé général en premier lieu, de son rythme de vie (trépidant, casanier…), de son activité physique, de la posture qu’il lui est nécessaire de tenir durant ses heures journalières, de son état émotionnel… et bien d’autres critères encore.

 

Mais, pour les personnes en bonne santé, si l’on souhaite inscrire le massage dans un but d’entretien à une bonne hygiène de vie et à une santé globale, une ou deux fois par mois sont recommandées plutôt que d’intervenir en période de crise (stress intense, douleurs…).

 

Toutefois, toujours sur des personnes en bonne santé, le massage peut être pratiqué 1 à 2 fois par semaine en situation de déséquilibre (perte d’énergie, stress, insomnies, état émotionnel vulnérable) ou simplement pour la détente et le lâcher prise qu’il procure. 

 

Dans notre société occidentalisée, le stress et la fatigue sont souvent les déclencheurs qui motivent le besoin et l’envie d’un massage.

 

Une étude américaine, publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine, menée en septembre 2010 au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles, a clairement démontré qu'il résultait une diminution importante de la sécrétion de cortisol - l'hormone du stress - pendant une séance de massage et dans les heures qui suivaient. 

 

De nombreuses études cliniques, et la liste est longue, ont également apporté la preuve des bienfaits d’un massage régulier. Je serais ravie d’échanger avec vous sur ce sujet lors de votre prochain rendez-vous à l’espace “Entre-Deux“.

L'alchimie du massage

Il est important de savoir que chaque séance sera perçue de façon différente à chaque fois et ce, même si vous choisissez le même massage.

 

En effet, nos états physique, psychologique et émotionnel diffèrent à chaque séance, que ce soit pour la personne qui reçoit le massage comme pour celle qui le donne.

 

Le massage est affaire d’alchimie où ces trois états participeront grandement au ressenti du massage.

 

C’est pourquoi, chaque séance est une odyssée unique  !

Les huiles que j'utilise

L’huile végétale utilisée pour tous vos massages est un mélange d’huiles d’amande douce bio, d’huile de noix et de boncoulier (kukui) pouvant être associé, selon votre désir, à une synergie d’huiles essentielles bio ou une fragrance d’extraits de parfums de haute qualité, de la marque italienne Chogan.

 

Ces trois huiles végétales sont réputées pour leurs fonctions apaisantes, hydratantes, relipidantes et régénérantes. Elles ne contiennent ni paraben, ni agents conservateurs.

 

Avant de vous installer sur la table de massage, je vous propose de choisir selon votre besoin ou envie parmi l’une des synergies d’huiles essentielles ou l’une des senteurs d’extraits de parfums qui vous conviendra le mieux. En cas d’allergie à l’une de ces trois huiles, j’utilise de l’huile de jojoba.


Informations importantes



CES MASSAGES SONT DESTINES AU BIEN-ÊTRE, ILS N’ONT AUCUN BUT THÉRAPEUTIQUE.

EN AUCUN CAS, CES MASSAGES NE SE SUBSTITUENT À DES PRATIQUES DE KINESITHERAPIE OU D’OSTEOPATHIE. 

 

PATHOLOGIES REQUÉRANT UN AVIS MÉDICAL, POUR RECEVOIR UN MASSAGE :

  • En cas de maladie grave, cancer, maladie auto-immune
  • Hémophilie
  • Maladie des os
  • Fièvre, inflammation aiguë
  • Intervention chirurgicale récente
  • Troubles circulatoires : phlébite, thrombose, varices importantes, anévrisme
  • Problèmes cardiaques
  • Problèmes cutanés: plaies, brûlures, infections, allergies
  • Fracture, entorse récente, déchirure musculaire
  • Diabète
  • Femmes enceintes de moins de 3 mois

 

EN CAS DE DOUTE, CONSULTEZ VOTRE MÉDECIN. LUI SEUL SERA EN MESURE DE VOUS CONSEILLER.